home > publicatie.php?nr=25753&stuurdoor=nee&taalnu=fr

Motion pour dénoncer le salon Eurosatory

Retour

 



Auteur: Hajo Hajonides
Origine: Merk 2018
Langue source: English

Au Président de la République Française, M. Emmanuel Macron
Au Président du Conseil Européen, M. Donald Tusk
Au Président du Parlement Européen, M. Antonio Tajani
Au Président de la Commission Européenne, M. Jean-Claude Juncker
Au Président du Conseil de la Confédération helvétique, M. Alain Berset


Rassemblés à l’occasion de la Conférence Mennonite Européenne à Montbéliard du 10 au 13 mai 2018, nous, chrétiens mennonites de France et d’Europe, souhaitons exprimer notre indignation et notre protestation contre la moralité du salon international de Défense et de Sécurité Eurosatory qui aura lieu du 11 au 15 juin à Paris.

Nous demandons que soit menée par les instances que vous représentez une réflexion éthique approfondie sur la fabrication, l’industrie et le commerce des armes en France, en Suisse et dans l’Union européenne. En effet, d’un point de vue éthique, la vente et la livraison d’armes, de même que l’usage fait des armes vendues, ne peuvent s’accorder au respect des droits de l’homme.

Nous ne croyons pas que le commerce des armes favorise la sécurité à long terme. Il génère plutôt une course aux armements conduisant à une surenchère et une insécurité croissante: dépenses militaires à la hausse et, parallèlement, moindre soutien aux programmes de développement, nombre de civils tués plus élevé que nombre de militaires… La sécurité à long terme repose au contraire sur les principes de justice et d’équité, aussi bien au niveau national qu’international. À cet égard, le nom « salon international de Défense et de Sécurité » est mensonger.  

Nous nous opposons à l’idée reçue selon laquelle l’industrie de l’armement est nécessaire à la création d’emplois et de richesses. Au contraire, c’est la volonté politique, manifestée par les subventions gouvernementales et le travail de VRP de hauts représentants de l’État, de faire de l’institution militaire une priorité qui les explique. Nous soutenons l’idée que ces investissements de l’État devraient être orientés à d’autres fins.

Fondamentalement, nous sommes opposés à la guerre et à tout ce qui la prépare - à distinguer des forces policières. Pour régler les conflits, nous pensons qu’il faut recourir à d’autres moyens qu’à ceux qui découlent de la loi du plus fort et qu’il faut résister à l’adage meurtrier selon lequel « Qui veut la paix prépare la guerre ». La guerre à mener n’est pas de l’ordre des instruments de destruction. C’est le message des chrétiens dans tous les pays du monde.

À la protestation qu’exprime cette motion, nous ajoutons notre engagement en faveur des constructeurs d’engins permettant la destruction des mines antipersonnel, notre soutien financier aux populations touchées par le fléau des guerres en divers lieux de la planète, notre participation à l’accueil de réfugiés, notre volonté de promouvoir la transformation non violente des conflits et l’éducation à la paix.

Plutôt que de favoriser le développement du commerce des armes (à l’exemple d’Eurosatory), cause de tant de drames, nous invitons la France et les pays européens à inventer un avenir plus humain et plus juste.

 

Fait à Montbéliard, France, le 13 mai 2018

 

Responsables des Conférences Mennonites en Europe

France Suisse Allemagne
Portugal  Pays-Bas Espagne

  

Retour

  Plus d'informations  
 
  contact login sitemap
  colophon clause de non-responsabilité
 
     
   
  © 2018 IMSC    
EN NL DE FR